Comment transformer l’angoisse en un sentiment positif ?

angoisse

Transformer l’angoisse en un sentiment positif est la meilleure façon de la surmonter, mais pour pouvoir le faire, il faut la maîtriser. Avant de maîtriser ce sentiment, il faut en connaître les origines, mais de quelle manière ? Essayez de comprendre et suivez le processus.

Quand les préoccupations rendent anxieux, et quand l’anxiété se transforme en angoisse…

C’est ainsi que l’angoisse trouve son origine. Évoquons la dépression pour mieux définir ce sentiment. On dit souvent que la dépression est causée par le fait de ressasser et revivre continûment une expérience négative dans le passé, tandis que l’anxiété est due à la peur d’un avenir incertain. Une situation non contrôlée suscite l’inquiétude et rend anxieux. Si l’on a tendance à fuir, l’anxiété s’intensifie et se transforme en angoisse au fil du temps, et quand l’angoisse devient suicidaire, c’est grave.

Faites quelque chose !

Ne fuyez surtout pas le problème, c’est-à-dire, la source des préoccupations. Ayez le courage de l’affronter. N’attendez pas que l’anxiété constante se mue en angoisse pour faire quelque chose. Cependant, il se peut qu’on n’arrive pas à définir la véritable cause de cette sourde inquiétude que l’on ressent. Dans ce cas, la prise de rendez-vous auprès d’un psychologue vous permettra d’y voir clair. Sur la page https://sexologue-psychologue.be, vous trouverez des coordonnées utiles.

Qui sont les personnes les plus vulnérables aux angoisses ?

Citons les personnes qui mettent leurs problèmes de côté et celles qui procrastinés en raison de leur manque de confiance en eux-mêmes. Sachez toutefois que la politique de l’autruche ne changera la situation pour rien au monde, encore moins le fait de tout remettre au lendemain. Au contraire, la situation va empirer si l’on ne fait rien. La solution n’est pas d’éliminer l’anxiété ou l’angoisse qui, à vrai dire, sont des signaux qui appellent à l’action, mais plutôt de les écouter et essayer d’en discerner l’origine. Une fois la cause reconnue, il faut la régler. La peur se dissipera au fur et à mesure que le problème va être résolu. Mieux, elle cédera la place au bien-être.

Les étapes à suivre pour parvenir à transformer l’angoisse en une volonté productive

Après avoir consulté un psychologue, le patient ne va pas se contenter de transformer son angoisse en un sentiment positif. Il va faire mieux : concrétiser cette émotion sous la forme d’une volonté productive en suivant les étapes suivantes :

  • Admettre l’existence de la source des tracas
  • Être réceptif à toutes les alternatives pour sortir de la situation bloquante avec l’aide de son psychothérapeute
  • Y voir clair sur ce qu’on n’ose pas regarder en face (car cela existe, c’est certain)
  • S’accepter et accepter la réponse à la question précédente
  • Essayer de préciser le détail qui angoisse
  • Reconnaître que le fait d’écarter la source de l’angoisse de sa pensée constitue la principale embûche à la résolution du problème
  • Rassembler toute son énergie et sa volonté pour s’attaquer à résoudre le problème, avec l’aide ou non de son psychologue.

L’indécision et la crainte de mal faire sont les principaux obstacles qui empêchent le sujet d’agir, suscitant ainsi, avec le temps, des pensées négatives.