Les saignements après l’accouchement puis le retour des règles

Toute femme qui vient d’accoucher doit s’attendre à des saignements puis au retour des règles. Il faut noter que la durée des saignements et le retour de couches  ne sont pas les mêmes chez les femmes. Le type d’accouchement peut également influencer ces réactions naturelles de l’organisme. Plus d’informations à ce sujet.

Les saignements : ce qu’il faut savoir ?

Lors de la grossesse et l’accouchement, le corps de la femme subit de nombreuses transformations. Une fois que bébé est venu au monde, l’organisme prend du temps pour retrouver sa forme initiale. Les saignements ou lochies figurent parmi les réactions qui lui permettent d’éliminer ce dont il n’a plus besoin. A noter que les lochies ne sont autre que le liquide qui se créé lors de la cicatrisation de la plaie laissée par le décollage du placenta. Il contient également du liquide lymphatique et du sang.

A quoi ressemblent les saignements ?

 

Dans les 3 ou 4 premiers jours qui suivent l’accouchement, les lochies sont similaires aux règles. Par la suite, elles deviennent marron clair puis jaune ou blanche. Chez les femmes allaitantes, elles disparaissent après une vingtaine de jour. Pour celles qui choisissent de ne pas allaiter, il faut parfois patienter pendant 6 semaines pour qu’il n’y ait plus de liquide qui coule. L’hygiène est très importante lors de cette période pour prévenir d’éventuelles complications.

Le retour de couches pour marquer le retour à la fécondité

 

Certaines femmes prennent les lochies abondantes pour un retour de couches mais c’est loin d’être le cas. En effet, le  retour de couche survient généralement qu’après trois mois chez les femmes qui n’allaitent pas alors que les lochies se terminent après 6 ou 7 semaines. Le retour de couches signifie que la femme peut de nouveau tomber enceinte. Pour éviter une grossesse non désirée, il est préférable d’utiliser un moyen de contraception assez tôt surtout pour les femmes qui n’allaitent pas.

Quand faut-il s’attendre à un retour de couches ?

 

Pour les femmes allaitantes, il ne faut pas y penser avant ai mois 6 mois. En effet, avec un allaitement exclusif, le taux de prolactine est élevé et empêche les hormones responsables de la fécondation d’agir. C’est uniquement quand bébé mange des aliments solides qu’il faut commencer à utiliser un moyen de contraception.

Pour celles qui choisissent de ne pas allaiter, la prise d’un médicament qui empêche la montée de lait entraîne un retour de couche rapide. Il faut donc recourir à un contraceptif pour ne pas tomber enceinte.