Règles douloureuses : comment soulager la douleur naturellement ?

De la puberté à la ménopause, les règles rythment chaque mois le cycle féminin. Chez bon nombre de jeunes filles ou certaines femmes, le plus souvent à l’approche de la ménopause, les règles peuvent être accompagnées de fortes douleurs ou de spasmes au niveau du bas-ventre ou dans le dos. Plusieurs explications peuvent être associées à ces douleurs, notamment des contractions utérines sévères, une sécrétion de progestérone insuffisante, etc. Loin d’être des fatalités, les règles douloureuses peuvent être soulagées naturellement. Découvrons ensemble à travers cet article quelques moyens naturels et efficaces à adopter pour atténuer la douleur lors des menstruations.

L’homéopathie

D’une manière générale, les douleurs lors des règles ou qui les précèdent se présentent sous forme de spasmes dans le bas-ventre et dans le dos, faiblesse, vertiges et maux de tête. Se tourner vers la médecine douce qu’est l’homéopathie permet de profiter d’un remède à la fois efficace et sans effet secondaire.

Issus de composants entièrement naturels, les remèdes proposés en homéopathie conviennent parfaitement aux femmes qui allaitent. Pour se procurer des médicaments homéopathiques, il est recommandé de faire son achat sur une pharmacie en ligne agrée, ceci afin d’être sûr d’acquérir des médicaments de qualité. Malgré le fait que l’homéopathie est une médecine douce, il est toujours prudent de prendre conseil auprès d’un médecin ou d’un pharmacien avant de prendre un médicament.

Une alimentation adaptée pour prévenir les douleurs

Prendre une alimentation adaptée est un excellent moyen pour prévenir la dysménorrhée ou les règles douloureuses. Pour cela, la première chose à faire est de limiter sa consommation de sucre. En effet, le fait de prendre un excès de confiserie ou d’aliments trop sucrés entraîne une surproduction d’insuline. Cette dernière induit la production de prostaglandines pro-inflammatoires et qui favorisent les douleurs pendant les menstruations.

En outre, pour les femmes sujettes à la dysménorrhée, les nutritionnistes recommandent la consommation régulière de poissons gras, tels que le saumon, le maquereau, etc. Les aliments riches en oméga 3 sont également à privilégier dans le quotidien. Dans la même mesure, les spécialistes de la nutrition conseillent d’éviter les viandes rouges et le café durant les règles, surtout lorsque les douleurs sont présentes. Effectivement, ces types d’aliments, particulièrement le café, augmentent les douleurs et favorisent le stress.

Les huiles essentielles pour se détendre

Les huiles essentielles sont également des remèdes efficaces pour se relaxer et soulager les douleurs pendant les règles. Parmi les huiles essentielles à privilégier, il y a notamment :

Le petit grain bigarade et le basilic qui possèdent tous deux des vertus antispasmodiques et relaxantes. Pour l’utilisation, mettre 1 goutte de chacune de ces huiles essentielles sur un comprimé neutre ou encore sur une boulette de pain. Les avaler 4 fois par jour dès l’apparition des douleurs jusqu’aux débuts des règles.

Un massage du ventre à l’huile essentielle d’ylang-ylang ou à l’huile essentielle d’estragon s’avère également très efficace. Pour ce faire, diluer quelques gouttes de l’huile essentielle d’ylang-ylang dans un lait pour le corps ou tout simplement dans une huile végétale, ensuite, masser doucement le bas-ventre matin et soir. On peut combiner l’huile essentielle d’ylang-ylang avec l’huile essentielle d’estragon et faire le massage sur une fréquence de 3 fois par jour jusqu’à la diminution des douleurs.

Se relaxer à l’aide d’une bouillotte chaude

La chaleur est un moyen efficace pour se détendre et soulager les contractions utérines. Pour l’utiliser, il suffit de s’allonger avec une bouillotte entourée de serviettes ou d’un linge imbibés d’eau chaude, que l’on place sur le ventre ou sur le bas du dos. Choisir le placement de la bouillotte en fonction de la zone où l’on ressent le plus la douleur.

Il est également possible de choisir des bouillottes sèches. Autrement dit, des petits coussins remplis de tourbe, de graines de lin, de noyaux de cerise ou encore d’épeautre. La placer sur le ventre permet d’atténuer les crampes. Pour celles qui ne sont pas à l’aise avec la bouillotte sur le ventre ou dans le dos, prendre un bain chaud peut également aider à atténuer la dysménorrhée.