Que faire en cas de poils incarnés ?

poils incarnés

Les poils incarnés sont des poils qui poussent sous la peau, n’ayant pas réussi à percer cette dernière et étant sorti de leur follicule. Ces derniers peuvent s’avérer particulièrement embêtants, surtout lorsqu’ils sont localisés au niveau du visage. Mais même sur d’autres zones, ils entraînent des symptômes fort gênants (rougeurs, inflammations, boutons, parfois même abcès) qui peuvent demander à consulter un dermatologue.

Ces poils incarnés peuvent avoir plusieurs origines : ils peuvent être liés à un rasage ou une épilation à la cire trop fréquents ou provenir de poils frisés ou trop fins qui vont avoir plus de mal à suivre le trajet habituel de pousse et vont avoir alors tendance à dévier de leur trajectoire.

En cas de poils incarnés, il est parfois nécessaire de consulter un médecin pour les faire sortir, à l’aide d’une aiguille stérilisée. Des antibiotiques doivent aussi parfois être transmis en cas d’inflammation trop sévère. Mais il est aussi possible de les retirer soi-même, à l’aide d’une compresse d’eau chaude qui va permettre de faire remonter le poil et d’amollir la peau pour qu’il puisse la percer, d’une pince à épiler et d’alcool à 90°. Certaines huiles essentielles peuvent aussi être bénéfiques.

Eviter les poils incarnés :

Pour éviter ce genre de problème lié aux poils, il faut adopter certains gestes nécessaires : se gommer assez fréquemment la peau et appliquer dessus tout aussi souvent de la crème à base de vitamine A, brosser la peau à sec, raser dans le sens du poil et utiliser une pierre d’alun ou une crème post-épilation pour apaiser. Dans tous les cas, il faut éviter les rasoirs à deux ou trois lames qui ont tendance à couper le poil à contresens et à favoriser du coup les poils incarnés.

Si les poils incarnés sont donc bien embêtants, ils peuvent en même temps être facilement évités, du moment que l’on a les bonnes habitudes et que l’on prend bien soin de sa peau, surtout si l’on est amenée à s’épiler fréquemment !