Le circuit de proximité : un mode de commercialisation très tendance pour manger bio

L’envie de rapprocher davantage les consommateurs et les producteurs a donné naissance au circuit-court. En effet, ce mode de commercialisation permet aux agriculteurs de vendre leur production directement aux particuliers. Ce qui va pousser les consommateurs à manger local sans avoir à traverser des kilomètres.

Le circuit de proximité : c’est quoi exactement ?

 

Il s’agit avant tout d’un excellent moyen de réduire au maximum le périmètre d’achat et de consommation, en privilégiant un intermédiaire unique. Ainsi, la consommation alimentaire en circuit de proximité, c’est la possibilité d’acheter des produits directement auprès des agriculteurs. De plus, c’est l’occasion pour les « locavores » de manger moins cher et de bénéficier de la vente directe. Actuellement, ces individus se multiplient de plus en plus, ce qui est plutôt une excellente nouvelle pour la santé de tous. Grâce au circuit court, les consommateurs vont petit à petit valoriser la production locale.

Ce qui est très bénéfique pour les producteurs locaux. Les produits mis en vente concernent presque toutes les filières agricoles dont, les fruits, les légumes et la viande. Il est même possible de consommer certains produits fermiers sur place. Le circuit de proximité peut prendre plusieurs formes comme le circuit court en vente directe. Comme son nom l’indique, les produits sont directement commercialisés à la ferme, aux marchés, en épicerie associative, etc. La forme de vente indirecte, quant à elle, consiste à proposer les produits par l’intermédiaire d’un commerçant ou d’un restaurateur.

Afin de profiter de ces nombreux avantages, il ne reste plus qu’à se référer à un annuaire de producteurs locaux, comme Manger Francais. Ainsi, le particulier peut se faire livrer par les agriculteurs pour éviter les déplacements.

Quels sont les atouts de ce type de concept ?

 

Ce nouveau mode de distribution alimentaire présente de nombreux avantages aussi bien aux consommateurs qu’aux agriculteurs. Tout d’abord, il offre un accès à des produits fermiers de qualité. Ce qui n’est pas le cas dans les supermarchés par exemple. Le lien producteur-consommateur est de plus en plus renforcé. Les acheteurs profiteront des conseils avisés des agriculteurs concernant les produits issus de l’agriculture. Le circuit court met en avant les aliments français. En effet, faire ses courses dans une ferme près de la maison, c’est la garantie de ramener des produits locaux chez soi.

Les consommateurs économiseront beaucoup plus en réduisant les emballages et les intermédiaires. De leur côté, les producteurs proposeront leurs produits à juste prix et gagneront plus en produisant mieux. Les produits vendus en circuit court sont également respectueux de l’environnement, car ils proviennent de l’agriculture bio. De plus, ils ne comportent pas de pesticides et sont vendus avec moins d’emballage que dans d’autres commerces. Aussi, les consommateurs peuvent désormais consommer des aliments en fonction des saisons.